J’ai débuté une nouvelle série sur ma chaîne Youtube, où je vous parle de différentes femmes, qui a leur échelle, on changé le monde.
Aujourd’hui nous allons parler de Amy Carmichael et je vous invite à regarder ma vidéo pour plus d’infos.

Amy Carmichael est née en 1867, en Irlande. Ses parents, David et Catherine Carmichael, sont des chrétiens presbytériens. Elle est l’aînée d’une fratrie de sept frères et sœurs.
Depuis petite lors d’une visite dans la capitale elle est interpellé de voir une mendiante de son âge. Elle prends alors à coeur les plus démunies, elle cherche alors à les aider par la suite.
Son père, meunier, mourut lorsqu’elle avait 18 ans.

Elle travailla tous d’abord dans une école du dimanche matin pour les shawlies (filles qui travaillaient dans les moulins et portaient des châles au lieu de chapeaux), à l’église presbytérienne.
En 1887, lors d’une convention, elle entends Hudson Taylor fondateur de la China Inland Mission (CIM) parler de la vie missionnaire et elle est alors convaincue de sa vocation missionnaire.
Cependant ses début son difficile, car elle souffre d’une névralgie, qui l’oblige parfois à rester au lit pendant plusieurs semaines.
Elle cherche à partir en Chine via une Mission, mais son état de santé la rend inapte pour ce travail.
Amy Carmichael pars alors au Japon pendant quinze mois, mais elle tombe malade et a dois rentrer en Angleterre.
Elle a finalement la possibilité, plus tard, de partir pour l’Inde dans une mission et le climat de ce pays est meilleur pour sa santé. Elle y trouve alors sa vocation. Amy Carmichael s’habille de vêtements indiens, et teint sa peau de café noir. Petite anecdote: Durant son enfance, Amy priait pour que ses yeux deviennent bleus elle compris plus tard, en tant qu’adulte, que ses yeux bruns l’avaient probablement aidée à être acceptée et intégrée en Inde.
Amy va tout d’abords recueillir une petite fille devenue servante du temple contre son gré, qui avait réussi à s’échapper. Amy Carmichael lui fournit un hébergement et la protège des menaces de ceux qui voulaient que la jeune fille soit renvoyée au temple, elle va par la suite recueillir des jeunes filles, jeunes femmes et enfants nécessiteux ou abandonnés, dont certaines ont été sauvées de ses coutumes hindouistes qui les conduisaient à la prostitution forcée. Ces femmes « devadâsî » étaient amené dans les temple hindou où elles étaient considérées comme les épouses des dieux, et réduites à l’esclavage des prêtres. Amy Carmichael est vite devenu leur « maman » ils l’appelle « Amma » veut dire mère en tamoul.
En 1931, Amy Carmichael s’est gravement blessée en tombant et elle est restée alitée pendant le reste de sa vie. cela lui a permis d’écrire et publié 35 ou même davantage d’ouvrages. Amy Carmichael est morte en Inde en 1951 à l’âge de 83 ans.

Pour les leçons sur sa vie, je t’invite à regarder ma vidéo. Qu’est ce qui t’as le plus marqué dans la vie de Amy?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *